Le coin des citations

 

Les citations sans frontières :

 

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde. »

Gandhi

 

« Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie. »

Joahnn Wolfgang Van Goethe

 

« Les idées ne sont pas faites pour être pensées mais pour être vécues »

André Malraux

 

« Certains voient les choses comme elles sont et se disent pourquoi. D’autres voient les choses comme elles pourraient être et se disent pourquoi pas. »

Marc Twain

 

"La seule chose promise d’avance à l’échec, c’est celle que l’on ne tente pas. »
Paul-Emile Victor

 

"Une carte du monde qui ne comporte pas l'Utopie ne vaut même pas qu'on y jette un coup d'oeil, car elle néglige le seul pays où aborde toujours l'humanité. Et quand elle y aborde, elle regarde autour d'elle, aperçoit une meilleure contrée et fait alors voile. Le progrès est la réalisation des utopies."

Oscar Wilde, "L'âme de l'homme sous le socialisme", 1891

 

"L’homme ne peut rien faire en bien ou en mal qu’en s’associant. Il n’y a pas d’armure plus solide contre l’oppression ni d’outils plus merveilleux pour les grandes oeuvres."

Pierre Waldeck-Rousseau

 

"Si nous avons chacun un objet et que nous les échangeons, nous avons chacun un objet. Si nous avons chacun une idée et que nous les échangeons, nous avons chacun deux idées."
Proverbe chinois

 

“Toute innovation passe par 3 stades. D’abord elle est ridiculisée, ensuite elle est violemment combattue et finalement elle est considérée comme ayant toujours été évidente !”

Arthur Schopenhauer

 

"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas les faire mais parce que nous n'osons pas les faire qu'elles sont difficiles. ” Sénèque


"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit." Oscar Wilde

 

"Ce qui compte ne peut pas toujours être compté, et ce qui peut être compté ne compte pas forcément."

Albert Einstein, Sagesse

 

les 5 paradoxes vivifiants des associations du sanitaire et social, de François Bloch-Lainé (ancien Président de l'Uniopss)

• des salariés qui doivent être, à un titre ou un autre, des militants ;

• des bénévoles qui doivent être qualifiés ;

• des organisations gérées comme des entreprises sans avoir le profit pour objectif;

• une mission de service public qui ne doit pas entamer le caractère privé de l’association;

• une participation souhaitable des destinataires des services à leur conduite et à leur mise en forme

 

les spécificités méritoires des associations, de François Bloch-Lainé :

- primauté de la personne,

- non-lucrativité et solidarités,

- dynamisation du tissu social

- fonction d’avant-garde : veille et innovation sociales

 

"Tu me dis, j'oublie.

Tu m'enseignes, je me souviens.

Tu m'impliques, j'apprends."

Benjamin Franklin

 
"L’utopie ce n’est pas l’irréalisable, c’est ce qui n’a pas encore été réalisé." Théodore Monod

 

 

Ils ont dit :

 

"Un jour, nous regarderons le XXeme siècle et nous nous demanderons pourquoi nous possédions autant de choses."

Bryan Wash, journaliste au Time, à propos de la consommation collaborative.

 

« Il s’agit d’une solution nouvelle à un problème social, qui soit plus efficace et durable que les solutions déjà existantes. Mais l’aspect central de cette définition est que l’innovation sociale crée une valeur ajoutée positive pour la société dans son ensemble et pas seulement pour des individus. »

Kriss Deiglmeier, théoricienne de l'innovation sociale, 6 novembre 2013, Youphil

 

"L'économie sociale et solidaire constitue un formidable terreau d'emplois pérennes et non délocalisables. Comme jamais auparavant, nous avons aujourd'hui les ressources et les connaissances pour faire émerger une économie du partage. Ne pas le faire serait inexcusable. Reste à savoir si nos dirigeants auront la volonté et le courage d'agir véritablement et durablement."

Joseph Stiglitz, novembre 2013

 

« Quand vous aimez quelqu’un vous ne lui dîtes pas ''je t’aime de mille cupidons'' vous l’aimez point »

Jean-Louis Bancel, Président du Crédit Coopératif

28 mai 2013 Conférence « Tribu Rite Mythe »

(sur les injonctions aux entreprises de l'ESS de faire la preuve par le chiffre)

 

"Moi, je pense que la crise n'existe pas. Une crise, par définition, ça passe. On dit bien une crise de toux, de larmes...

Là, elle n'est pas destinée à passer. On édulcore l'événement en faisant comme si elle allait disparaître.

Là, on est dans une mutation, un appel au renouveau, c'est-à-dire que ce qui était bon avant ne l'est pas nécessairement après, c'est une occasion extraordinaire de tout changer."

Albert Jacquard

 

« La prolifération des organisations à but non lucratif au sein de la société civile constitue à la fois l’innovation sociale la plus importante du XXe siècle, mais aussi l’un des secrets les mieux gardés de l’histoire sociale moderne. »

Lester Salmon et Helmut Anheier, chercheurs à l’origine d’un programme international d’étude sur le secteur à but non lucratif dans le monde

 

« Nous ne sommes pas une économie de réparation ou marginale mais un projet de société à part entière animé par la solidarité, l’autonomie, l’égalité, la justice, le respect de l’être humain, de sa dignité et de son environnement.

Les acteurs de l’économie solidaire expérimentent chaque jour de nouvelles manières de s’organiser, de produire, de travailler… en favorisant la participation citoyenne, la mutualisation et la démocratie. »

Centre réseau économie solidaire (Cré-sol) en région Centre. Accueil du site internet, 16 mars 2013

 

« L'ESS est un modèle économique à part entière, apportant des réponses aux besoins de nos territoires. Elle ouvre de nouveaux espaces démocratiques, stimulant une éducation populaire et la formation des citoyens. »

Déclaration commune des réseaux de collectivités locales, mars 2013

 

« L'économie sociale et solidaire n’est pas une démarche philanthropique, ou le supplément d’âme des politiques publiques, elle doit avoir une place stratégique au cœur de celles-ci, et irriguer la plupart des politiques publiques. Elle réinterroge la création de richesses et notre manière de la comptabiliser, et favorise une démocratie participative active. »

Déclaration commune des réseaux de collectivités locales, mars 2013

 

"L’économie sociale et solidaire démontre qu’il est possible d’entreprendre autrement, de produire et de consommer autrement, en respectant le salarié, le consommateur, le citoyen."

Claudy Lebreton, Président de l’association des Départements de France, mars 2013

 

« L’ESS représente une tentative de participer au fonctionnement économique global sans en épouser les pratiques, l’esprit et les buts. » Michel Henochsberg, économiste, janvier 2013

 

« Il y a un risque que l’économie sociale soit enfermée dans la gestion des pauvres. » Nadine Richez Battesti, janvier 2013

 

« L'économie sociale et solidaire (ESS) a toute sa place à l'école, dans les enseignements, de la maternelle à l'université. Elle est au carrefour de l'éducation nationale et de l'entreprise. C'est un excellent point d'entrée pour réconcilier l'école et l'entreprise. »
Roland Berthillier, Président de l'ESPER, association Economie sociale partenaire de l'Ecole de la République, 22 novembre 2012

 

« L'ESS s'est montrée plus robuste parce qu'elle repose sur du long terme. C'est l'association de la tempérance et de la performance. »

Benoit Hamon, Ministre délégué à l'ESS, 4 novembre 2012

 

« Le risque est d’aboutir à un secteur associatif qui se banalise sous l’effet de la commande publique, alors que l’une de ses forces repose dans sa capacité d’innovation. »

Viviane Tchernonog, 25 octobre 2012

 

"On ne peut pas restreindre les missions de l’ESS à une mission caritative."

Etienne Caniard, Président de la Mutualité française, 18 octobre 2012

 

« Nous travaillons à ce que cette économie sociale et solidaire ne soit plus une réserve d’indiens©, qu’elle influe sur le reste de l’économie parce qu’elle aura créé des activités et des emplois. »

Benoit Hamon, ministre délégué à l'ESS, 9 octobre 2012


"Un rapport RSE, ce n’est pas de l’ESS."©

Un conseiller du Ministère de l'ESS, 9 octobre 2012

 

« Le monde associatif est immensément discret :

il irrigue toute la société, des campagnes aux villes,du nord au sud, de l’enfant qui vient de naître aux + âgés de nos concitoyens, de l’individu à la situation économique la + modeste, aux plus grands décideurs économiques et politiques;

il est partout quand on a besoin de lui et nulle part quand il s’agit de lui donner la place et la reconnaissance qu’il mérite dans la société ... »

‘Jeu-Quizz collaboratif - les 7 différences en 10 ans : de 2002 à 2012 quelle évolution du management des associations et du marché de l'emploi associatif ?’, Association Masterima, janvier 2012

 

(about social innovation)

"The public institutions should act like a gardener, and not as a builder."

David Bornstein and Susan Davis (Social Entrepreneurship: What everyone needs to know, 2010)

 

"Notre objectif c'est de transformer la colère associative en projet politique"

Christophe Robert

 

"L'association c'est l'apprentissage de la vie sociale ... C'est faire sur un petit espace, dans un petit domaine, l'image réduite, visible pour quelques uns de ce que doit être la grande société humaine."

Léon Bourgeois

 

« Il n’y a pas une seule manière d’entreprendre, de produire ou de gérer. En économie sociale et solidaire, entreprendre est une forme d’action politique. Il s’agit de transformer le monde, non par la résolution violente, mais par l’action économique, ici et maintenant : produire autrement, en luttant contre les inégalités, tout en s’inscrivant dans une démarche de respect de l’environnement. »

Eric Dacheux et Daniel Goujon, Réconcilier démocratie et économie : la dimension politique de l’entrepreneur en économie sociale et solidaire, Edition Michel Houdiard, 2010

 

"L'ESS n'est pas soluble dans le social business ..."

la CPCA

(article "Martin Hirsch déplore les contraintes que l'on impose aux associations", 17 mai 2011, site internet www.cpca.asso.fr)

 

"L’économie sociale, c’est une façon d’entreprendre, pas un champ d’activité."

Jacques Patenaude, 'La mesure de la rentabilité sociale - Un point de vue sur la question', 2004

 

"Le chemin passe par une économie plurielle, sociale et solidaire, développant les coopératives, les mutuelles, les associations. Il faut une nouvelle culture qui lie l’idée de réformes multiples à celle de transformation profonde, ce que j’appelle métamorphose."

Edgar Morin

 

"Il faut faire avec la réalité. Sans jamais l'accepter"

Jean Marc Borello

 

"L'un des enjeux consiste à ce que cet entrepreneuriat social contribue à une Economie Sociale et Solidaire rénovée, autour de 4 critères qui sont : la rémunération limitée du capital, le réinvestissement des excédents, la participation des parties prenantes à la gouvernance et enfin la contribution à l'utilité sociale. Ces 4 critères peuvent constituer la nouvelle frontière de l'Economie Sociale et Solidaire."

Hugues Sibile (Les frontières de l’Economie Sociale se sont-elles déplacées ?, ADDES, 9 novembre 2010)

 

« Il n'y a rien de plus puissant pour changer le monde qu'une idée radicalement nouvelle, si elle est entre les mains d'un véritable entrepreneur. »

Bill Drayton, fondateur d’Ashoka

 

“Social entrepreneurs are not just content to give a fish, or teach how to fish. They will not rest until they have revolutionized the fishing industry.” 

 Bill Drayton

 

« […] la crise écologique, la crise financière majeure dans laquelle nous sommes entrés, les inégalités sociales croissantes et la montée des courants autoritaires font de notre époque un moment critique pour l’humanité, qui se trouve aussi face à la possibilité d’un saut qualitatif dans sa propre histoire. Un autre monde est possible, si nous savons repérer et faire grandir une autre manière d’être au monde qui est déjà là. »

Patrick Viveret et Isabelle Despiats, Communication & Pouvoir, Marshall B. Rosenberg, adapté par Vilma Costetti, Esserci, 2008

 

 

 

la forêt virtuelle de ficus :